Pré-inscription gratuite

Comptable

L’Agence de placement universitaire UNIVERSKOOL Présentation

Les chiffres ne mentent pas mais il faut pouvoir leur faire confiance.

C’est le comptable qui est en charge de contrôler ces chiffres mais aussi d’analyser toutes les rentrées et les sorties d’argent d’une entreprise.

Comment devenir comptable ?Retrouvez ici les missions, le profil requis et la formation nécessaire.

Mission du métier : Comptable

Le comptable recense tous les mouvements d’argent de l’entreprise et les centralise afin d’établir les états comptables (balances, comptes d’exploitation, bilans, etc.). Ces éléments lui permettent de vérifier la situation financière de l’entreprise.

Sa mission varie beaucoup en fonction de la taille de l’entreprise. Dans une petite entreprise, les activités du comptable sont très diversifiées : il tient les livres comptables, paye les fournisseurs, établit les fiches de paie, effectue la facturation clients, assure le suivi des opérations bancaires et comptables…

En un mot, il est le gardien de la santé de l’entreprise.

De façon plus générale, il anticipe les dépenses et les rentrées d’argent et vérifie en permanence la santé financière de l’entreprise ou de l’administration dans laquelle il intervient.

Dans un cabinet d’expertise comptable ou d’audit, le comptable est en relation avec les entreprises clientes qui lui ont confié leur comptabilité.

Dans les grandes entreprises, il travaille au sein d’une équipe et peut se spécialiser. On lui demande désormais une bonne expertise informatique et de réelles capacités d’initiative. Améliorer des procédures comptables, ou introduire de nouveaux outils de gestion prévisionnelle font ainsi partie de ses activités.

Compétences nécessaires pour exercer ce métier

  • Être maîtrise des chiffres et des questions comptables
  • Rigueur, honnêteté, concentration, sens de l’organisation
  • Capacité à travailler sous la pression
  • Être doté de qualités d’analyse

Envie de devenir comptable ?

Pour accéder au Diplôme en Comptabilité et Gestion (DCG), les candidats doivent être titulaires du baccalauréat mais sont avantagés ceux issus des séries scientifiques, économiques ou professionnelles (comptabilité).

Premier jalon de la filière expertise comptable, le DCG se prépare, quant à lui, en 3 ans et délivre le grade de licence. Mais un Bac+2 en Gestion des Organisations (CGO) ou en Finances-Comptabilité, est le niveau minimum attendu pour devenir comptable.

Il est possible de préparer le DCG dans un établissement spécialisé dans la gestion et l’expertise comptable. Ce diplôme sanctionne l’acquisition de connaissances approfondies dans une dizaine de domaines différents et complémentaires tels que la comptabilité, le droit fiscal, le droit social, le droit des sociétés, le contrôle de gestion, le management et les langues (anglais).

À l’issue de cette formation l’étudiant peut poursuivre le Programme Expertise Comptable en intégrant la préparation au Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG). Il peut également intégrer l’un des Mastères du Programme Grande École (Finance ou Audit, Contrôle et Comptabilité).

Postes, Fonctions & Évolution professionnelle

On trouve des comptables dans toutes les structures où il y’a des transactions financières : entreprises commerciales, industrielles, bancaires, compagnies d’assurances, associations, administrations ou en cabinet d’expertise comptable.

Les profils pluridisciplinaires, combinant expertise en comptabilité-finance, compétences linguistiques (l’anglais notamment) et nouvelles compétences plus spécifiques (connaissances en droit du travail, expertise en nouvelles technologies et systèmes d’information, etc.) sont très recherchés. Avec de l’expérience, le comptable confirmé peut accéder à un poste de contrôleur de gestion puis de chef comptable. Le DCG combiné au DSCG et au Diplôme d’Expert-Comptable (Bac+8) permet de devenir expert-comptable et d’ouvrir son propre cabinet.

Mots clés:
Fiche métier Ingénieur e forestier Image Article précédent
Ingénieur/e forestier
Culture de l’entreprenariat ou l’art de cultiver l’échec Article suivant
Ingénieur/e biomédical
error: